Une vieille dame voit un garçon assis dans un parc sans surveillance pendant des heures et devient émue en reconnaissant son visage

Après avoir été occupée à lire son livre tout l’après-midi dans un parc, une vieille femme se rend compte qu’un garçon assis en face d’elle a été laissé sans surveillance pendant des heures. Elle décida de l’approcher, seulement pour se rendre compte qu’il ressemblait à quelqu’un qu’elle connaissait.

Une personne âgée à la retraite, Olivia a passé la plupart de son temps à lire des livres au parc, car elle appréciait l’air frais et trouvait de la joie dans les petites choses qu’elle y voyait, comme des couples en pique-nique, des enfants jouant avec leurs parents et un chien. les propriétaires font du jogging avec leurs amis à fourrure.

Un jour, elle a remarqué un petit garçon assis sur un banc en face d’elle, tout seul. Elle lui prêtait peu d’attention car elle était tellement investie dans le livre qu’elle lisait.

Quelques heures passèrent et Olivia était prête à rentrer chez elle. Elle avait fini son livre et réfléchissait à quoi préparer pour son dîner.

Alors qu’elle s’apprêtait à partir, elle s’est rendu compte que le même garçon était toujours assis sur le banc, sans la surveillance d’un adulte. Il était sur le point de faire nuit, alors elle décida de s’approcher de lui pour voir s’il attendait quelqu’un ou non.

« Jeune homme, où sont tes parents ? Vas-tu rester seul ici jusqu’à la nuit ? elle a demandé.

Le garçon la regarda et hocha la tête. « Ma mère travaille. Elle m’a demandé de l’attendre ici », a-t-il répondu.

Olivia a été surprise de voir le visage du garçon. Il avait l’air extrêmement familier – ses cheveux châtain clair, ses taches de rousseur et ses yeux gris – elle ne connaissait qu’une seule autre personne qui avait exactement les mêmes traits.

« Quel est le nom de votre mère? Et le vôtre? » Olivia a demandé au garçon, qui avait fermé le livre qu’il était en train de lire, de lui parler correctement.

« Le nom de ma mère est Sarah et mon nom est Jacob. Et vous? » demanda-t-il à Olivia.

Olivia a mis une main sur sa bouche, surprise après avoir entendu le nom du garçon. Elle savait qu’il avait l’air familier, et elle réalisa maintenant qu’elle ne s’était pas trompée et que son intuition était juste.

« Je ne pense pas que tu devrais être ici seul dans le noir, Jacob. Ce n’est pas prudent. Et si j’attendais avec toi ? Olivia sourit, assise à côté du jeune garçon.

Il hocha la tête, ravi à l’idée d’avoir de la compagnie en attendant. « Merci, madame », dit-il en sortant une petite cruche d’eau de son sac pour prendre une gorgée.

« Avez-vous faim? » Olivia a décidé de demander au garçon. Il a de nouveau hoché la tête, disant qu’il n’avait pas mangé depuis leur pause déjeuner à l’école, alors Olivia l’a emmené au stand de hot-dogs du parc, où ils ont dégusté ensemble des sandwichs à hot-dogs et des bretzels.

Olivia et Jacob ont appris à se connaître, partageant leurs intérêts. Ils ont découvert qu’ils aimaient tous les deux lire des livres et qu’ils aimaient les animaux.

Avant qu’elle ne s’en rende compte, il était déjà 18h00. et Jacob a dit que sa mère devrait arriver bientôt. Ils retournèrent au banc où Jacob était assis et attendit.

Après quelques minutes, une petite femme avec les mêmes cheveux châtain clair, les mêmes taches de rousseur et les mêmes yeux gris que le jeune garçon se tenait devant eux. Alors qu’Olivia et la femme se regardaient, Olivia pouvait sentir des larmes couler sur son visage.

« Je savais que ce serait toi, ma chère Sarah, dit-elle.

“Olivia?!” the woman said, surprised. “How have you been?”

“I’m doing fine, dear. How about you? It’s so good to see you. I never thought I’d see you again,” Olivia told the woman.

« Vous vous connaissez, maman ? Cette gentille femme est restée avec moi parce qu’elle m’a vu t’attendre seul », intervint Jacob.

Sarah hocha la tête, les yeux remplis de larmes. « Si je pouvais remonter le temps, je reviendrais à la dernière fois où nous nous sommes vus, Olivia. Je le ferais vraiment. »

« J’avais tort de ne pas avoir besoin d’une famille, Olivia. Je suis heureuse d’avoir une famille à Jacob, mais ça aurait été bien de grandir sous tes soins. »

« C’est bon, ma chérie. Je suis heureuse de te voir en tant que mère maintenant. Ce gentil petit garçon est gentil et respectueux, » dit Olivia, tapotant la tête de Jacob.

Curieux de la conversation adulte qu’Olivia et Sarah avaient, Jacob a décidé de poser à nouveau la question. « Comment vous connaissez-vous? »

Olivier sourit. « C’est une longue histoire. Attendez-vous quelqu’un d’autre tous les deux ? Voudriez-vous dîner avec moi ? J’habite juste de l’autre côté du parc, » proposa-t-elle.

Jacob regarda sa mère avec enthousiasme. « Pouvons-nous dîner avec elle, maman ? S’il te plait ? Il a demandé.

Sara hocha la tête. « C’est juste nous deux. Nous vivons dans un parc à roulottes à quelques pâtés de maisons. Merci de nous avoir invités à dîner. Ce serait bien de te revoir. »

Tous les trois se dirigèrent vers la maison d’Olivia, où Olivia leur prépara un délicieux dîner de spaghettis et de boulettes de viande. Le cœur de Sarah a fondu quand Olivia lui a servi une assiette.

« C’était mon enfance préférée. Je n’arrive pas à croire que je puisse en manger à nouveau pour le dîner », a-t-elle déclaré. « Olivia avait l’habitude de me faire un bol de spaghettis et de boulettes de viande chaque fois que je me sentais triste, fiston. C’est le meilleur ! Tu vas aimer ça. »

Ensuite, Sarah a décidé de raconter à Jacob comment elle et Olivia se connaissaient. « Fils, Olivia travaillait à l’orphelinat où j’avais l’habitude de rester. Tu te souviens de ce que maman a dit ? Que je vivais dans une maison avec beaucoup d’autres enfants ? » elle a demandé à son fils, et il a hoché la tête.

« Tu vois, quand maman avait environ 16 ans, je me suis enfui de cet orphelinat parce que je suis tombé amoureux de quelqu’un – ton père. J’étais tellement aveuglé par cet amour que je pensais savoir ce que cela signifiait. J’ai dit à tout le monde que je ne l’avais pas fait. besoin d’une famille, aussi longtemps que j’ai eu ton père », a-t-elle expliqué.

« Je me souviens, chaque fois que quelqu’un parlait d’adoption, je disais toujours : « Je n’ai pas besoin de famille ! Mon petit ami Sam peut prendre soin de moi. » »

« Mais papa nous a quittés, » dit tristement le garçon. Sarah hocha la tête.

« Oui, mais papa nous a quittés. Olivia voulait adopter maman quand elle était à l’orphelinat. C’était la meilleure tutrice que j’aie jamais eue – elle m’a tressé les cheveux, m’a apporté des spaghettis et des boulettes de viande faits maison et m’a appris comment chanter », a partagé Sarah, souriant à Olivia dans le processus.

« Tu étais la fille que je n’ai jamais eue, » acquiesça Olivia. « Mais ça va, mon cher. La vie nous jette des balles courbes qui sont censées être sur nos chemins. Si je t’avais adopté, tu n’aurais peut-être pas eu Jacob ici, et je suis sûr qu’il est ta plus grande bénédiction. »

« Il est ma plus grande bénédiction. La vie est dure et j’ai deux emplois pour pouvoir le soutenir, mais je ne voudrais pas qu’il en soit autrement. Il est ma vie maintenant », a déclaré Sarah en embrassant son fils sur le front en dévorant son assiette de spaghettis.

Jacob sourit, appréciant sa mère. « Je t’aime maman, mais en ce moment, j’aime beaucoup ce bol de spaghettis aussi ! Tu as raison, c’est délicieux ! » dit-il innocemment.

Olivia était fière de la façon dont Sarah s’est avérée. C’était une femme mûre qui tirait le meilleur parti de ce que la vie lui offrait. De même, Sarah était heureuse d’avoir à nouveau croisé la route d’Olivia, qu’elle a toujours considérée comme quelqu’un de spécial dans sa vie.

« J’avais tort de ne pas avoir besoin d’une famille, Olivia. Je suis heureuse d’avoir une famille à Jacob, mais ça aurait été bien de grandir sous tes soins. Je t’ai toujours vue comme la mère que je n’ai jamais eue, » Sarah admis.

Sarah a révélé que son petit ami, Sam, l’avait quittée pour une autre femme. Depuis lors, elle a dû travailler plus pour payer son loyer, ses services publics et ses autres besoins de base.

En entendant les luttes que Sarah et Jacob traversaient actuellement, Olivia n’a pas hésité à faire quelque chose qu’elle a toujours voulu faire : accueillir Sarah.

« Si vous m’aviez, j’aimerais vous adopter comme ma propre fille et vous faire vivre avec moi. Je vis seule et il y a beaucoup de place pour vous ici dans ma maison », a-t-elle déclaré.

Sarah n’a pas pu s’empêcher de pleurer en entendant ça. Elle avait l’impression de ne pas mériter la gentillesse d’Olivia, surtout après s’être enfuie d’elle la première fois qu’elle lui avait proposé de l’adopter alors qu’elle était adolescente.

« Ce serait le plus grand honneur et la plus grande bénédiction d’être ta fille, Olivia. Jacob aurait aussi de la chance de t’avoir comme grand-mère, » dit-elle en embrassant Olivia.

Cette nuit-là, Olivia n’a pas pu s’empêcher de penser que Dieu lui avait donné une chance de réaliser son souhait d’avoir une fille à travers Sarah. Bien qu’il ait fallu des années pour que leur histoire boucle la boucle, elle a permis un nouveau départ pour elle-même, pour Sarah et pour Jacob en tant que famille heureuse.

Que pouvons-nous apprendre de cette histoire ?

Il n’est jamais trop tard pour un nouveau départ. Sarah pensait que Jacob était sa seule famille jusqu’à ce qu’elle croise à nouveau la route d’Olivia. Olivia n’a pas hésité à adopter Sarah, ce qu’elle a toujours voulu faire. En fin de compte, tous les trois ont pris un nouveau départ et une famille heureuse qui s’aimait, se souciait et se soutenait même s’il leur a fallu du temps pour en arriver là.

Famille ne veut pas toujours dire sang. Parce que Sarah a grandi dans un orphelinat, l’idée d’avoir une famille était quelque chose qui ne l’intéressait pas. En fait, cela l’a amenée à s’enfuir et à avoir un enfant avec un homme qui ne l’aimait pas vraiment. Cependant, Olivia lui a montré que l’amour et les soins qu’elle ressentait pour Sarah étaient purs, et qu’elle était disposée et heureuse de devenir la famille de Sarah, même après toutes ces années.

Partagez cette histoire avec vos proches. Cela pourrait les inspirer et embellir leur journée.

Si vous avez aimé cette histoire, vous aimerez peut-être celle d’une jeune mère qui a demandé à un couple âgé de garder son enfant au parc, pour ensuite disparaître et ne jamais revenir.

Ce récit est inspiré de l’histoire de notre lecteur et écrit par un écrivain professionnel. Toute ressemblance avec des noms ou des lieux réels est purement fortuite. Toutes les images sont uniquement à des fins d’illustration. Partagez votre histoire avec nous; peut-être que cela changera la vie de quelqu’un.

Check Also

Ça donne aux jeunes une longueur d’avance: Monica Bellucci, 57 ans, affiche une superbe silhouette et une beauté féminine

Monica Bellucci est une actrice qui a joué de nombreux rôles différents et qui n’a …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *