Une adolescente accouche dans sa chambre et jette son bébé par la fenêtre pour « s’en débarasser »

Une adolescente, âgée de 16 ans, a accouché seule dans la chambre de son domicile situé à Omaha, dans le Nebraska (Etats-Unis).Antonia Lopez a ensuite jeté le nouveau-né par la fenêtre. Le bébé est mort sur coup en s’écrasant sur le sol.La jeune fille a ensuite demandé à ses amis sur Facebook si on pouvait lui prêter une voiture. Probablement pour prendre la fuite pensent les enquêteurs.

Ces derniers mois, la jeune fille expliquait sur les réseaux sociaux qu’elle ne se sentait pas prête à être mère.Elle se plaignait de devoir s’occuper d’un faux bébé dans le cadre d’un cours d’économie familiale. “C’est si ennuyeux” commente-elle sur Facebook.

Encore jeune pour être enceinte d’un enfant, Antonia Lopez a accouché à l’âge de 16 ans. Ce qu’elle a fait juste après la naissance du bébé est à mille lieux de ce qu’une mère est censée représenter. Jetée par la fenêtre du deuxième étage, la fille nouveau-née est décédée.

Tout de suite après le drame, Antonia se hâte vers son compte Facebook pour écrire un message à tous ses amis. Le statut se lit comme suit : « Qui peut me faire une énorme faveur et possède une voiture ? ». Une supplication suivie d’icônes censées exprimer son désespoir et sa détresse.

Le message en question a été écrit une demi-heure avant l’arrivée des ambulanciers paramédicaux chez elle.

Le grand-père de l’adolescente, John Barcelona déclare ne pas en revenir de ce qu’il s’est passé et que ça l’a pris par surprise. En effet, d’après lui, elle ne montrait aucun signe visible de grossesse. « Dans ma tête, je ne peux pas le croire, je ne peux pas le croire », ajoute le grand-père désarçonné.

Investigation sur réseau social

Quelque temps plus tard, on voit Antonia représentée dans une image de post Facebook où elle semble porter une poupée simulatrice de bébé. Le genre de poupée utilisée à des vues éducatives dans les écoles pour inculquer le devoir du parent envers le bébé. Elle a écrit l’intitulé suivant : « Cette chose est si ennuyeuse ».

Du côté de ses camarades, une jeune fille aurait déclaré que cela lui paraissait invraisemblable qu’elle puisse faire ça sans qu’il y ai eu un événement qui l’ai mise dans un tel état de panique. Aussi, elle insiste sur le fait que son amie n’est pas de nature à faire un tel acte.

Quant à sa publication qui qualifie la poupée de « chose si ennuyeuse », sa camarade ajoute que beaucoup d’élèves de sa classe avaient dit la même chose au sujet du bébé poupée.

Les découvertes de la police

Antonia aurait d’après l’examen de la police accouché seule dans sa chambre et ce de façon inattendue pendant qu’elle dormait. Alors que prise de panique, elle aurait jeté le petit bébé par la fenêtre avant de raconter l’incident choquant à sa mère. Cette dernière s’est aussitôt précipitée vers le jardin de la maison, là où gisait le nouveau-né, afin de pratiquer la réanimation cardio-respiratoire

Quelque temps après, les services d’urgence ainsi que la police sont arrivés et tout de suite après, le bébé a été transporté d’urgence à l’hôpital mais avant d’y arriver, le petit être est décédé. Parallèlement Antonia a été emmenée à l’hôpital afin qu’on lui administre les examens nécessaires.

Le mystère règne toujours autour d’Antonia

Un voisin dont le sommeil a été perturbé par des cris, a déclaré avoir aperçu depuis sa fenêtre, deux femmes et un ambulancier qui portaient le bébé en se dirigeant vers l’ambulance. Il aurait aussi vu l’une des femmes crier « Mon bébé, mon bébé ».

Cela ramène à une question qui drape la situation de mystères et de questionnements. Était-ce le cri de la mère ou de la fille ?  Et s’il s’agit d’Antonia, était-ce le cri de la panique et de la peur d’être jugée ou bien le cri d’une mère meurtrie ? Rien n’est encore su à ce stade.

Check Also

Rafael Nadal arrête tout le match pour permettre à une maman, paniquée, de retrouver sa fille perdu. Émotions garanties !

C’est le genre de scène que l’on ne voit rarement. Mercredi dernier, lors d’un match …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *