phone accessories
×

Lеs téléspесtаtеurs d’Еnvоуé Spéсiаl аgасés pаr сеs Frаnçаis qui gаgnеnt 3800 еurоs pаr mоis еt sе plаignеnt

Lеs téléspесtаtеurs d’Еnvоуé Spéсiаl аgасés pаr сеs Frаnçаis qui gаgnеnt 3800 еurоs pаr mоis еt sе plаignеnt

De nombreux internautes ont réagi après la diffusion de ce reportage et se disent horrifiés par la façon dont il dépeint les classes moyennes.

C’est à la suite d’un reportage diffusé par Envoyé Spécial intitulé « Classes moyennes : la colère des sans-aides », présenté par la journaliste Elise Lucet, qu’un torrent de réaction d’internautes choqués et indignés ont vu le jour sur Twitter.

La raison ? L’enquête mettait en lumière des Français de classe moyenne qui font face à une baisse de pouvoir d’achat à cause de la crise liée au Covid-19 et l’inflation du prix de l’essence et de l’électricité.

CLASSES MOYENNES : LE REPORTAGE QUI INDIGNE

Plusieurs couples ont alors été interrogés sur leur vie quotidienne : le premier, Laetitia et Nicolas, installés en région parisienne, gagne à eux deux 3800€ net par mois. Elle est cadre de la fonction publique, il est employé à La Poste. Ce couple consomme essentiellement du hard discount et des fournitures d’occasion.

Il y a un déclassement de la classe moyenne (…) si ça continue comme ça, c’est plus viable, il n’y aura plus de classe moyenne. Elle va disparaître : il y aura les revenus modestes et les revenus aisés”, explique Laëtitia. Selon eux, les aides qu’ils percevaient jusqu’à présent ont baissé alors que la cantine des enfants a augmenté.

Pour Jamila et Khaled, un couple strasbourgeois qui a pour projet de construire leur propre maison, leur qualité de vie qui régresse. Jamila et Khaled se sont exprimés sur leurs difficultés : “Entre le carburant, l’alimentation et tout ce qu’il y a autour, on perd au moins 250 euros par mois de pouvoir d’achat”.

Cette mère de famille souhaite que ses enfants aient continuellement accès aux loisirs et à la culture. Cependant, le couple refuse de se séparer de son véhicule de marque allemande et de revoir son mode de vie entier afin de faire des économies. Ce qui n’a pas manqué de provoquer des critiques sur les réseaux sociaux.

Ces couples interrogés par « Envoyé Spécial » gagnent souvent trop pour toucher des aides mais pas assez pour s’en sortir sans. Ils expriment avoir des difficultés à mettre de l’argent de côté et regardent leur dépenses de près.

Les internautes n’ont donc pas manqué de réagir à la gestion d’argent de ces foyers issus de la classe moyenne.

Отправить комментарий